top of page
Rechercher
  • Nathalie Filippi-Paoli

PEUT-ON ÊTRE PRISONNIER DE SOI-MÊME ?

Lorsque nous sommes enfermés dans des croyances limitantes, des injonctions, des peurs irrationnelles, nous devenons prisonnier de nos propres mécanismes.

Par exemple :


  • Dépendre de l'approbation et du regard de l'autre

  • Donner du pouvoir aux autres (enseignants, parents, société, partenaires…) de part leur statut, leur autorité ou bien leur importance dans notre vie ?

  • Être pris dans des habitudes, des rituels, des dépendances, des émotions, qui nous dépassent

  • Ne plus savoir qui nous sommes vraiment

  • Vivre par procuration


Pour se défaire de ces chaînes, il est bon de commencer par CHOISIR d'être heureux.

  • Au risque de déplaire 

  • Au risque de découvrir nos parts sombres 

  • Au risque de laisser partir ce qui ne nous convient plus


Ce qu'on y gagne ?

  • La connaissance et l'amour de soi  

  • Donner du sens à sa vie  

  • La paix intérieure, profonde, stable et durable  

  • D’être tout simplement heureux


Alors oui nous pouvons être prisonniers de nous-mêmes. Mais nous détenons la clé, celle de choisir 😉🔐 


Bien à vous

Nathalie Filippi-Paoli

www.motspourmaux.eu




bottom of page